Info live :

  • Appel à projet - Métiers d'art (en savoir +)

  • Candidatez au prix du Goût d'entreprendre 2017 (en savoir +)

  • Résultats épreuves d'admission taxi et VTC juillet 2017 (en savoir +)

  • résultats de l'épreuve d'admission des examens taxi et vtc septembre 2017 (en savoir +)

  • Prix spécial pro de la sécurité routière (en savoir +)

Bien céder son entreprise : les clés d'une transmission réussie

AddThis Social Bookmark Button
Contact CMAP : Thibaut Dujardin - 01 53 33 53 25 ou 18 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Voici quelques conseils pour vous guider dans votre projet de cession :

Se préparer à transmettre

Le moment pour transmettre son entreprise ne doit pas être choisi au hasard.

  • Avant tout, vous devez être prêt à vous séparer de l'entreprise que vous avez gérée voire créée
  • Sachez également qu'il est important d'analyser la conjoncture économique
  • Si vous partez à la retraite, renseignez-vous sur les conditions financières dont vous pouvez bénéficier

Faire évaluer son l'entreprise

Connaitre les points forts et les points faibles de son entreprise vous confortera lors de vos futures négociations avec les repreneurs potentiels.

Pour faire votre diagnostic, vous devez vous poser plusieurs questions :

  • Sur l'activité de l'entreprise: quelle est l'évolution de mon marché ? quelles sont les opportunités et menaces actuelles ? comment évolue la concurrence ?
  • Sur les moyens de production: mon outil de production est-il en bon état ? est-il aux normes ? quelle est sa valeur ?
  • Sur les ressources humaines: quel est le climat social de l'entreprise ? y a-t-il un repreneur potentiel parmi les salariés ? certains accords tacites doivent-ils être formalisés ?
  • Sur les contrats en cours : quelle est l'échéance du bail commercial? mes contrats d'assurance sont-ils à jour ?
  • Sur les aspects financiers : comment expliquer l'évolution de mon chiffre d'affaires et de mes résultats ? la gestion de la trésorerie est-elle optimale ?

Valoriser son entreprise

Pour valoriser son entreprise, il existe plusieurs méthodes basées sur le chiffre d'affaires, la rentabilité ou sur les aspects patrimoniaux.

N'hésitez pas à vous tourner vers votre comptable ou votre chambre de métiers et de l'artisanat qui pourront vous aider à appréhender la valeur de votre entreprise.

Trouver un acquéreur

Le repreneur potentiel peut avoir différents profils : un membre de votre famille, un salarié de l'entreprise, un professionnel du secteur, ...

Des repreneurs pourront entrer en contact avec vous via des marchands de fonds spécialisés (ex : coiffure), des fournisseurs (ex : boulangerie) ou par le réseau (ex : bâtiment).

Vous pouvez également faire passer une annonce gratuite dans la brochure « Transmission-cession-reprise » de la CMAP ou sur notre site Internet en cliquant ici

Les modalités de transmission

Selon la forme juridique de l'entreprise, l'activité peut être transmise de différentes manières.

Consultez nos fiches pratiques

Si vous le souhaitez, vous pouvez faire une donation. Dans ce cas, pensez à consulter un notaire : www.paris.notaires.fr

Négocier et conclure

Au cours de vos échanges avec un repreneur, vous pouvez lui faire signer un accord de confidentialité dans lequel il s'engage à ne pas faire mauvais usage des informations que vous lui aurez dévoilées.

Le repreneur pourra, par la suite, vous remettre une lettre d'intention dans laquelle sont mentionnés l'estimation du prix, le calendrier indicatif pour la future reprise et tous autres points clés de la vente.

Une fois les conditions de la vente acceptées par les deux parties, une promesse de vente pourra être signée. Ce document formalise les accords trouvés entre le cédant et le repreneur et prévoit les conditions de financement de la future vente.

L'acte de vente définitif est signé aux conditions et à la date fixée dans la promesse de vente, si le repreneur a obtenu le financement prévu.

Les conséquences fiscales

Céder son entreprise entraine un coût fiscal lié à la plus-value réalisée.

Après la cession

Afin de faciliter la reprise de l'entreprise, vous pourrez être amené à accompagner le repreneur pendant quelque temps et lui transmettre certaines « recettes » du métier.

Si vous partez à la retraite et que vous souhaitez conserver une activité réduite, il est possible de cumuler la pension de retraite avec un revenu du travail.
Liens utiles :
Ministère du travail : service-public.fr (rubrique "formation - travail")
RSI : rsi.fr
feed-image print