Info live :

Le grand débat de l'artisanat

AddThis Social Bookmark Button

20190117BanniereGrandDebat Copie

Le sujet de l’entreprise, notamment de proximité, de son rôle dans la société n’est pas posé dans le grand débat national ouvert par le Président de la République, alors même qu’il est un levier essentiel pour l’économie de notre pays et qu’il impacte la vie quotidienne de nos concitoyens.

Pour permettre à l’artisanat de contribuer à la réflexion nationale sur notre société et son avenir, le réseau des Chambres de métiers et de l’artisanat vous donne la parole.

Nous vous proposons de manière non exhaustive de formuler vos propositions autour de 7 thèmes :

  • Est-ce que le travail (indépendant) paye ? L’investissement personnel et financier des chefs d’entreprises, travailleurs non-salariés, est-il reconnu à sa juste valeur face au régime général des salariés ?
  • La Fiscalité des entreprises : existe-t-il une équité entre les petites et les grandes entreprises et a fortiori les entreprises du Cac 40 et les Gafa ?
  • L’Emploi du premier salarié ou d’un salarié supplémentaire : quelles mesures exceptionnelles pour créer un choc de confiance et permettre aux entreprises artisanales sans salarié ou avec un seul salarié de recruter le salarié qui leur manque pour honorer des commandes supplémentaires ?
  • Quelle équité de traitement devant les normes et les règlementations entre artisans, grandes surfaces, donneurs d’ordre industriels, grands groupes ? Le coût lié à la mise en œuvre de ces règlementations et normes pèse-t-il proportionnellement plus sur les entreprises artisanales ?
  • Implication des artisans dans la vie politique locale/régionale/nationale ? Faut-il envisager l’organisation des « focus groupes » d’artisans en amont d’une législation/règlementation nouvelle ? Comment faciliter un meilleur accès des artisans aux mandats d’élus de la République ?
  • Protection sociale des indépendants : au-delà de la réforme du RSI, quelle couverture santé, maladie, retraite, prévoyance pour mieux couvrir le risque individuel pris par les indépendants, et sans surcoût ou prélèvement supplémentaire ?
  • Financement de la transition écologique : comment prendre en compte la moindre capacité contributive des entreprises artisanales par rapport aux entreprises de taille intermédiaires ou aux grands groupes ? Comment envisager, pour les entreprises artisanales, l’adoption d’une mobilité propre en adéquation avec leur faible rentabilité ?

Vous pouvez partager vos propositions sur la plateforme dédiée https://www.artisanat.fr/grand-debat-de-lartisanat ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Un cahier de doléances et de propositions est également à votre disposition à l'acceuil principal de la CMA de Paris.

Toutes les idées sont les bienvenues.

 

feed-image print